Le véhicule est un moyen de transport très pratique et confortable pour les sorties en famille. D’ailleurs, certains modèles de voitures sont spécialement conçus à cet effet. Mais le transport en voiture n’est sécurisant pour un enfant que si certaines conditions sont remplies.

Selon l’OMS, les dispositifs de sécurité réduiraient de 54 à 80 % les décès par accident de la voie publique chez l’enfant. En effet, les enfants sont plus fragiles que les adultes. Un accident même mineur peut leur être fatal si vous ne prenez pas toutes les mesures qu’il faut. Vous trouverez dans cet article toutes les informations nécessaires pour sortir avec vos enfants en toute sécurité.

Que préconise la loi sur les déplacements d’enfants en voiture ?

Les lois diffèrent d’un pays à l’autre, mais les principes demeurent pareils. Informez-vous des réglementations en vigueur dans votre pays pour ne pas subir par ignorance les rigueurs de la loi. Voici un résumé des principales règles de l’agence de sécurité routière en France :

  • Un enfant de moins de 10 ans doit toujours voyager dans un siège adapté à son âge, sa morphologie et son poids. Le port de ceinture de sécurité lui est aussi obligatoire ;
  • Les moins de 10 ans ne doivent pas être installés à l’avant d’un véhicule ;
  • Un siège ne peut être occupé que par un seul enfant ;
  • Tous les sièges auto doivent avoir un visa qui prouve qu’ils répondent aux normes européennes (norme R44 selon le poids de l’enfant et R129 selon la taille de ce dernier) ;
  • Tous les enfants de moins de trois ans ou de moins de 150 cm doivent être transportés avec un dispositif de retenue spéciale qui lui est adapté (siège enfant à harnais, lit nacelle ou rehausseur de siège, etc.).
  • Pour les enfants de plus de 10 ans, le port de la ceinture de sécurité suffira.

Sauf circonstances atténuantes, le non-respect de ces textes est passible d’une contravention de 4e classe.

Quelles sont les précautions à prendre pour voyager avec un enfant à bord de sa voiture ?

Deux principales mesures sont à prendre pour assurer la sécurité de l’enfant.

  • Usage des dispositifs de sécurité
  •  De la naissance à 10 kg : les sièges auto orientés vers l’arrière sont préconisés. Ils restent en vigueur jusqu’à ce que l’enfant sache marcher.
  •  De 10 à 22 kg : sièges auto orientés face à la route avec sangle d’ancrage et ceinture de sécurité.
  •  De 18 à 36 kg ou jusqu’à l’âge de 10 ans : rehausseur de siège ou siège d’appoint orienté en face de la route, toujours à l’arrière du véhicule.
  • Condamner les portières arrière 

En prenant cette mesure, les enfants ne peuvent ni ouvrir la portière en pleine circulation ni descendre d’eux même n’importe comment.

Comment installer et utiliser un siège pour enfant ?

Comment installer et utiliser un siège pour enfant ?
  • Lire le manuel d’installation du siège pour enfant.
  • La partie oblique de la ceinture de sécurité doit passer au milieu de la clavicule et du thorax. La partie horizontale doit passer sur le bassin de l’enfant.
  • Le siège pour enfant ne doit pas être mobilisable de plus de 2,5 cm.
  • La sangle doit être plus ou moins serrée de façon à ce que plus d’un doigt ne puisse passer entre elle et l’enfant.
  • Vérifier à chaque fois si le siège est bien installé avant d’y mettre l’enfant.
  • À la descente de la voiture, mettre le siège sur le sol pour éviter qu’il ne tombe et maintenir les sangles attachées.
  • Le siège d’un prématuré doit pouvoir accueillir un enfant de moins de 2,27 kg. Il ne doit pas être muni de coussin abdominal, d’appuie-bras ou de borde-tête.

Les erreurs souvent rencontrées

Voici les erreurs les plus commises par les parents, ne les répétez pas !

  • L’attache des sangles n’est pas placée au niveau des aisselles.
  •  Le siège pour enfant est tourné vers l’arrière devant un coussin gonflable. Cela peut être fatal pour l’enfant.
  • Ne jamais laisser un enfant seul en voiture.

En conclusion, il existe plusieurs types de sièges pour enfant qui sont fonction de l’âge et de la morphologie de ce dernier. Vous trouverez sur le marché :

  • Des sièges 3 en 1 (siège bébé, enfant, puis siège d’appoint) ;
  •  Des sièges 2 en 1 (siège enfant et siège d’appoint) ;
  • Et les sièges d’appoint avec ou sans dossier et ceux avec ceinture abdominale.

N’oubliez pas de tenir compte des lois en vigueur dans votre pays.