Le  correcteur électronique de trajectoire, ou ESP (Electronic Stability program) est une invention de Bosch,  un équipementier allemand.  Obligatoire depuis  quelques  années en Europe, il joue  un rôle important pour votre voiture. En connivence avec certains équipements d’aide à la conduite, ce système offre une sécurité à tous les  usagers de la route. Au vu de cette information, vous désirez peut-être en savoir plus sur l’ESP ; son rôle, comment s’en servir,  comment il se déclenche, quand l’enlever et plusieurs autres informations essentielles à propos !

Quel est le rôle de l’ESP ?

Lorsque votre voiture commence à partir en vrille, l’ESP permet de corriger son  comportement, sa trajectoire. Ce système empêche les survirages et les sous-virages. En cas de sous-virage, l’arrière de la voiture glisse, mais dans le premier cas, le  véhicule part tout droit dans la courbe.

Quelles  sont les composantes d’un système ESP ?

L’activation de l’ESP est  une sorte de réponse. En effet, ce n’est que lorsque votre voiture sent un danger imminent que le système se déclenche. De nombreux capteurs contenus dans l’ESP permettent l’analyse et la détection de la situation. Il s’agit de :

  • Le capteur de vitesse : il calcule la vitesse de la  voiture  de manière très précise ; plus précise que la vitesse qu’affiche  le compteur ;
  • Le capteur de roues : il mesure la vitesse de rotation de chacune des roues ;
  • Le capteur d’angle du volant : il permet de mesurer l’angle d’entrée de la direction. Il se situe dans la colonne de direction ou près de la suspension ;
  • Le capteur de vitesse de lacet : son rôle est d’alerter le système lorsque la voiture s’incline anormalement et que cela devient dangereux ;
  • Le capteur d’accélération transversale : il  mesure  l’accélération qui agit sur la voiture de façon perpendiculaire au sens de déplacement.

Comment utiliser l’ESP sur le véhicule ?

L’ESP étant programmé pour  corriger la trajectoire d’une  voiture, il se déclenche automatiquement lorsque les roues ne répondent plus bien au volant, ou quand la voiture perd le contrôle. Le système est alerté par certains capteurs qui se situent au niveau des trains roulants. Il agit comme une béquille, déclenchant un freinage automatique ou autre chose selon le cas.

L’ESP réduit aussi la puissance des roues motrices en jouant sur l’accélérateur et l’antipatinage de la voiture. Cette dernière  se retrouve sur le droit chemin en douceur pour garder la trajectoire normale.

L’ESP pour une voiture c’est quoi ?

Est-ce vrai qu’il faut enlever l’ESP sur la neige ?

Non ! Lorsqu’on circule  sur la neige, il ne  faut pas enlever l’ESP. Au contraire, le système peut vous permettre de vous en sortir en cas de perte de trajectoire ou d’adhérence. Il vous aidera à remettre la voiture sur le droit chemin.

Cependant, il est possible si  votre véhicule le permet, de désactiver l’ESP temporairement en démarrant sur  la neige. Cela va autoriser un patinage léger et permettre au véhicule de se mettre en mouvement. Dès que vous commencez à rouler, désactivez-le.

A quel moment enlever l’ESP sur une voiture ?

Aujourd’hui,  presque toutes les voitures ont l’ESP. Pour désactiver le système, il suffit souvent d’un appui long sur le bouton dédié. Mais attention ! Les personnes qui sont habilitées à faire cette opération avec raison sont celles qui ont des voitures sportives et qui veulent profiter pleinement de leur pilotage de circuit.

Par ailleurs, dans certaines conditions, l’ESP peut être temporairement désactivé. Toutefois, pour les  véhicules qui ne possèdent pas de bouton pour enlever l’ESP, il y a certaines manipulations qui le permettent. Ces manipulations requièrent des connaissances plus poussées. Elles peuvent vous créer d’énormes problèmes en cas d’accident.

Comment savoir si l’ESP est activé ?

Si votre voiture a l’ESP, cela devrait se voir sur le tableau de bord. Un voyant ESP s’allume  sur ce  dernier lorsque le contact est mis. Toutefois, si vous avez toujours des doutes, vous pouvez vérifier sur la revue technique de la voiture. Si le voyant ESP est toujours allumé, ce n’est pas normal. Rendez-vous dans un garage auto pour réparer le système et faire vérifier la voiture.

Quelles sont les limites de  l’ESP ?

Il  faut garder à l’esprit que l’ESP est un système qui vous aide lorsque vous conduisez. Toutefois, comme toute chose, il présente quelques limites qu’il est nécessaire de relever.

Tout d’abord, l’ESP  n’est pas un dispositif qui optimise les capacités de votre voiture. Il assure juste une limitation des risques d’accidents et assiste en quelques sortes le conducteur en cas d’accident. Ainsi, avoir l’ESP  ne signifie pas contrôler tous les accidents. Il y a certains chocs difficiles à éviter. Il en ressort donc que vous ne devez pas vous reposer totalement sur l’ESP espérant qu’il vous sera utile dans tous les cas.  Il serait plus sage de choisir la conduite sécurisée et responsable. L’ESP ne doit être utilisée que pour des cas d’extrême urgence.

Aussi, le système ESP  peut connaitre des disfonctionnements. C’est un équipement électronique ; il peut donc arriver  qu’un capteur soit défectueux et ne joue plus parfaitement son rôle.